Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

 

Le petit homme, risqua quelques pas vers cette étendue d’eau limpide, claire, pure. Il dut sentir en lui grandir d’insoupçonnés désirs, des énergies inouïes. Intimement, viscéralement, il était attiré par cet élixir, s’y plonger, laver son corps des vicissitudes subit, passées, présentes, effacer toutes les cicatrices, toutes les rides accumulées.

 

  • Alors, s’écria D’jeck, tu comptes rester là ou tu me rejoins.

     

Le reptile parlait sans agressivité, mais d’un tempérament vif et bien trempé, il se posait en guide, décidé à prendre toutes initiatives pour débloquer le petit homme, lui permettre de se ressaisir, de passer le pas vers un autre univers plus accueillant que celui quitté peu avant.

 

 

  • Tu as raison, pardon D’jeck, mais laisse moi le temps, il y a trop d’émotion, trop de choses à assimiler. J’ai le sentiment d’être dans un tourbillon, une tempête. Je suis comme un bouchon chahuté par l’eau, les courants, le vent…

  • A propos d’eau coupa D’jeck, faut s’y jeter, traverse!

 

Le petit homme,décida donc de pénétrer dans l’eau froide et claire comme l’air. Passé la première seconde, il se senti enveloppé par le liquide, happé vers le fond. Le marbre du lit, tel un champ de glace, comme tracté par un fil de soie, l’entraîna sans effort sur la pente opposée, prêt à rejoindre son compagnon.

  • Prêt, petit homme ?

     

Le lézard, malgré un masque inexpressif, semblait parler à son hôte avec beaucoup de patience et un brin amusé le pria d’avancer, lui indiquant le chemin d’un cou de tête ponctué par un jet furtif de langue pointue.

 

À quelques mètres de là, dans un interstice rocheux, s’échappait une vapeur bleutée, aérienne, chaude, ouatinée.

 

Le petit homme, avança d’un pas et, les bras tendus comme un somnambule, aveugle, se hasarda le cœur battant, dans le ventre de la montagne.

 

Le sas ne devait pas être très profond, en deux timides enjambées, il se trouva dans une immense salle, lumineuse, imposante, grandiose.

 

  • Bonjour Mon Cher, vous êtes le bienvenu, nous vous attendions.

     

Intrigué, toujours sur ses gardes, le petit homme analysa les informations reçues, et malgré l’étreinte due à une émotion vive, se contraignit à retrouver le calme intérieur nécessaire à sa survie.

La voix était féminine, douce, mais ferme, un brin autoritaire, sans effets ostentatoires. D’une rigueur et d’une douceur profonde, naturelle.

 

Il regarda la salle, toute entière creusée dans la pierre, comme la fin d’un monde qui est aussi la promesse d’un autre, comme après un déluge, quand tout doit être reconstruit, inventé.

 

12

  • Vous...vous m’attendiez ?

  • Oui, depuis le jour où vous avez ouvert les yeux et plus avant lorsque votre cœur juste germant, palpita dans le ventre de votre douce mère. Et mon cher, je vais vous faire une confidence en guise de bienvenue. Votre trajet a été suivi pas à pas, et rendu compte instantanément à ma curieuse et bienveillante attention. En effet, les cactus, que vous avez peut-être remarqué çà et là, ne sont autres que des agents. Au moyen de leurs racines, formidables antennes puissantes et performantes, elles envoient toutes informations, susceptibles, de contribuer à la paix et à la tranquillité de mes sujets.

Le petit homme, le petit bout d’homme, levait et tournait la tête en tous sens. Bouche bée, yeux largement ouverts, comme un enfant, il cherchait la magique explication. Il entendait, il voulait voir, il voyait, il voulait toucher sans risquer un geste, pour ne pas briser le divin enchantement.

 

Se ressaisissant, le petit homme, le petit bout d’homme cherchait vainement par quel mystérieux phénomène la salle baignait dans une aussi douce et harmonieuse luminosité.

En y regardant mieux, des millions de lucioles occupaient le moindre trou de la roche et dispensaient ainsi l’énergie nécessaire au regard, à l’exercice du sens.

 

  • Vous me connaissez donc ?

  • Cher Ami, ne cherchez pas dans votre mémoire les évènements de votre petite enfance. Ils restent bien enfouis, mais ne vous a-t-on jamais conté par quelles circonstances votre vie a failli basculer ?

     

Il se souvint de cette histoire, un petit bout de sa vie balbutiante, racontée, par sa grand’mère, sa maman, et tous ceux qui furent spectateurs du «miracle»

 

Un évènement qui devait marquer son esprit tant l’histoire est incroyable. Le cours d’une vie bascule un jour.

Quelques semaines après sa naissance, son organisme fut affecté gravement par une dysenterie fulgurante au point de voir son corps s’assécher de façon spectaculaire. Un léger pincement et sa peau de bébé restait flétrie gardant la trace de l’effleurement maternel. Il sombrait lentement dans une léthargie dangereuse. Les tentatives pour faire accepter à son organisme ne serait-ce que quelques gouttes de liquide, se réduisaient à l’échec. Le médecin de famille l’examine et dit:

  • Je suis désolé mais votre enfant ne passera pas la nuit, il présente les signes d’un état comateux et rien ne le ramènera à la conscience…. Je ne pourrai revenir avant quelques jours, il est raisonnable de vous délivrer dés maintenant le certificat de décès, vous pourrez ainsi régler rapidement le démarches administratives. On ne peut plus rien faire … courage…

La porte se referma. Un silence lourd, oppressant envahit la pièce. La maman effondrée, prostrée sur la chaise de bois, sentit se poser les mains de son mari sur ses épaules. La lassitude, l’angoisse, le vide, un sanglot sourd inaudible rompit l’espace dans lequel il n’y a plus rien, plus de monde, plus de vie, plus d’espoir…le père dit doucement, chuchotant au creux de l’oreille:

  • Peut-être Dieu

     

12

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : Le blog de henzzo
  • :
  • Contact

Profil

  • henzzo
  • diplômé déducation physique - spécialisé pour handicapés physiques - exercé handicap,toxicomanie,délinquance. Directeur centre de remise en forme- traversée course à pied des pyrénées - mais aussi de la france en solitaire et du maroc
  • diplômé déducation physique - spécialisé pour handicapés physiques - exercé handicap,toxicomanie,délinquance. Directeur centre de remise en forme- traversée course à pied des pyrénées - mais aussi de la france en solitaire et du maroc

Recherche